Le fameux budget… comment faire ?

Nous devons malheureusement passer par cette étape pénible… Mon approche sera de privilégier la simplicité afin de poursuivre notre aventure vers une meilleure vie, dès maintenant!

Premièrement, je vous propose de consulter des outils disponibles en ligne et de vous familiariser avec les différentes rubriques. Voici ceux offerts par Desjardins, puisque plusieurs de mes lecteurs ont déjà un compte avec cette institution (ouvrir dans une nouvelle fenêtre idéalement ) :

Outils Desjardins

(http://www.desjardins.com/coopmoi/plans-action-conseils/gestion-financiere/dressez-budget-mensuel/)

C’est bien, n’est-ce pas ? Personnellement, je préfère la fréquence mensuelle pour pouvoir faire le point à chaque mois. Il faut donc mensualiser les revenus, épargnes et dépenses pour la grille du budget.

Premier constat : une vie simple permet de simplifier le budget !

Nous allons prendre en exemple un « baconien » expérimenté pour que ce soit simple, inspirant et instructif. C’est un modèle à suivre ! Au jeu d’échecs, les joueurs analysent les parties des champions, idéalement des maîtres, pour s’améliorer. Nous utilisons la même technique pour faire de vous un baconien heureux. Voici deux champions à l’oeuvre :

Carlson_Kosteniuk

*****

Budget de Jean Du Bacon

Voici donc un exemple de budget simplifié. Jean est un nouveau célibataire avec deux enfants aux études. Les différents postes budgétaires y sont regroupés selon les catégories principales. Je suggère de vous inspirer de ce modèle simple pour débuter. Ceci est une bonne base, vous pourrez améliorer votre budget graduellement avec votre apprentissage.

Revenus :

  • Revenu net (après impôts et cotisations) mensuel : 4 200$
  • Autre revenu mensuel net : 400$
    • Revenu total : 4 600$

 Épargne et dépenses :

  • 10% (salaire baconien) : 460$
  • Pension (une autre séparation… dépense temporaire toutefois !) : 2 000$
  • Appartement incluant l’électricité, l’assurance, les meubles et la décoration : 800$
  • Épicerie et autres frais alimentaires incluant les repas à l’extérieur (c’est pas bon pour épargner ça…) : 400$
  • Transport (en commun et quelques taxis) : 100$
  • Divertissements (télé, sports, lecture, bars, voyages, avion téléguidé, etc.) : 300$
  • Communications (téléphone(s) et internet) : 100$
  • Soins personnels : 240$
  • Rembourser dettes et frais bancaires et/ou financiers : 100$
  • Dons et cadeaux  : 100$
    • Total pour l’épargne et les dépenses : 4 600$

Deuxième constat : il faut que ça balance ! Sinon, il y a appauvrissement sauf si vous investissez dans l’éducation, de bons placements, une entreprise ou dans votre santé. Toutefois, il faut que ces investissements soient temporaires.

Ce n’est pas si pire, n’est-ce pas ? Vous remarquerez que je n’ai pas mentionné les cigarettes… Cela coûte très cher : en santé et en $… Si vous avez cette addiction, il faut inclure le montant mensuel dans la catégorie Divertissements. Il faut faire cela aussi pour les autres vices coûteux comme l’alcool, les billets de loterie (nous y reviendrons peut-être !), les dépenses pour les animaux domestiques, les voyages, etc. De plus, il n’y a pas d’automobile… Je vais y revenir dans un prochain article.

Troisième constat : vous commencez à réaliser où va votre argent. Il faut déjà réfléchir aux dépenses que vous pouvez éliminer pour atteindre vos objectifs et avoir une plus belle vie…

À vous de faire votre budget simplifié maintenant !

Gilles du Bacon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *